#5 : Êtes-vous votre cible ?

joan-smalls-lindsey-wixson-and-liu-wen-inspire-new-hm-collection

Quand on lance son entreprise, on se pose toujours la question de la cible.

Quelle est ma cible ? Qui vais-je toucher ? A qui seront destinés mes produits/services ?

On commence alors à définir les tranches d’âges des personnes qu’on aimerait toucher, leur catégorie socio-professionnelle etc.

Mais on oublie toujours de se poser la question la plus importante :

SUIS-JE MA CIBLE ?

Je m’explique.

Je parlais une fois avec une créatrice, qui travaillait sur le lancement de sa marque. Alors qu’on discutait de sa stratégie, je lui ai demandé : Quelle est ta cible ?

Elle m’a expliqué qu’elle voulait toucher les mêmes clientes que des marques comme Manoush ou Maje, parce que ses robes coûteraient entre 200 et 250€.

Ok.

Je lui ai alors posé une seconde question : “Toi personnellement, où achètes-tu tes vêtements?” Elle m’a répondu spontanément : “H&M, Zara”.

Vous voyez où je veux en venir ?

Comment pouvez vous lancer une marque ou un service et ne pas correspondre vous même à la cible que vous voulez toucher ? Ça n’a pas de sens.

Les grandes marques peuvent se le permettre, elles ont des départements R&D et des équipes marketing pour ça.

En tant que start up, vous n’avez pas forcément les ressources (humaines et financières) pour commencer à analyser, décrypter et apprivoiser une cible qui n’est pas la vôtre. En fait, votre plus grand avantage face à une grande entreprise, c’est justement d’être votre cible et donc, d’être authentique !

Comment comprendre les habitudes de consommation, les attentes et les exigences d’une cible quand on ne consomme même pas comme elle ?

Les personnes qui correspondent eux même à leur cible auront toujours une longueur d’avance sur leurs clients, parce que non seulement ils comprennent leurs attentes, mais ils les anticipent !

Une marque que j’aime beaucoup et qui le fait très bien, c’est la marque Sezane. Quand vous regardez la créatrice et que vous regarder la marque, vous avez l’impression que sa marque est une extension d’elle.  Même son appartement personnel ressemble à la boutique Sezane ! Elle vit sa marque, elle EST sa marque, de ce fait elle comprend parfaitement les désirs de ses clientes et même leurs contraintes.

Par exemple, vous remarquerez que les talons des chaussures Sezane ne sont jamais très hauts, parce qu’elle sait que sa cliente vit principalement en ville et qu’elle va au boulot tous les jours. Elle court peut-être après le bus ou le métro, ou pendant sa pause dej pour aller à son cours de yoga entre midi et deux. Elle a donc besoin d’être confortable dans ses chaussures toute la journée. Et elle sait tout ca, encore une fois, parce qu’elle EST sa cible.

Vous perdrez beaucoup de temps en essayant d’imiter les habitudes de consommation d’une cible donnée. Pourquoi ne pas utiliser toute cette énergie en analysant votre vraie cible ?

En plus, vous y gagnerez en authenticité et ça, les clients adorent !

 

You may also like

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *